La dépression post-partum : Quelles solutions naturelles ?

Bébé est né il y a quelques semaines. Il est merveilleux, vous avez tout pour être heureuse et pourtant vous vous sentez lasse de tout, à fleur de peau, vous broyez du noir. Il peut s’agir d’une dépression post-partum.

Comment faire la différence entre le baby blues et la dépression post-partum ?

Le baby blues apparait quelques heures après l’accouchement et dure généralement 2 semaines. Le baby blues est dû aux facteurs psychologiques et aux modifications hormonales après l’accouchement. Il disparait assez rapidement. Vous trouverez plus de détails sur l’article « le baby blues » que je vous invite à lire.

Un baby blues qui dure peut aboutir sur une dépression post-partum. Le syndrome dépressif apparait généralement dans les 4 à 8 semaines après l’accouchement et peut durer des mois, voir des années si il n’est pas prise en charge.

La dépression post-partum touche environ 15% des mamans. Bien que moins connu, elle peut également survenir chez le jeune papa.

Quels sont les symptômes de la dépression post-partum ?

Les symptômes ressemblent à ceux du baby blues mais diffèrent sur l’intensité et la durée.

Les symptômes de la dépression post-partum sont :

  • Humeur dépressive (tristesse, idées noires, pessimisme,)
  • Grande fatigue
  • Anxiété
  • Sentiment de culpabilité et de honte
  • Trouble du sommeil important
  • Peu de plaisir dans sa famille et avec bébé
  • Ne plus supporter les pleurs de bébé
  • Une peur excessive de faire mal au bébé
  • Modification de l’appétit
  • Envie d’être seule

Quelles sont les causes ?

Les raisons sont à la fois hormonales, psychologiques et sociales. L’arrivée d’un bébé est source de grande joie mais chamboule aussi énormément notre mode de vie. De nombreuses mamans admettent que le retour à la maison s’accompagne souvent d’anxiété, de grande fatigue et de doute face à toutes les responsabilités pour son bébé, son couple et sa maison. Parfois, la naissance peut engendrer des problèmes financiers, des conflits au sein du couple et mettre en avant le manque de soutien familial et/ou amical.

Tous ces chamboulements peuvent emmener la jeune maman, fragile émotionnellement, fatiguée par les courtes nuits de bébé, vers une dépression.  Les femmes ayant vécues des épisodes dépressifs par le passé sont plus sujettes à souffrir de dépression post-partum.

Bien évidemment, tout cela n’est pas une généralité mais il est important de le savoir et de décomplexer de son état dépressif.

Maman blues. Ne culpabilisez pas et parlez en!

Dépression post-partum : comment s’en sortir?

Une dépression non soignée peut être grave et peut plonger les jeunes mamans dans une grande culpabilité de ne pas être à la hauteur et perdre toute estime de soi. Voici quelques conseils :

1- Parlez en à votre entourage

La première chose à faire pour s’en sortir est d’accepter la situation et admettre faire une dépression post-partum. Il n’y a aucune honte à ça. Mettre les mots sur votre état n’est pas un signe de faiblesse mais une force, une étape vers la guérison. En parler à votre entourage, mettre des mots sur votre mal être, vous sentir écoutée et soutenue vous aidera à reprendre confiance en vous.

Il existe aussi des groupes de soutien et/ou des thérapeutes qui peuvent vous aider à comprendre votre situation et vous aider à retrouver un équilibre familial. Vous trouverez du soutien sur le site de maman blues. Cette association organise des groupes de paroles qui permettent aux mères de témoigner librement de leur difficulté maternelle.

2- Les remèdes naturels 

  • Les Omega 3 :  Les Omega 3 riches en EPA réduiraient les troubles de l’anxiété chez les personnes dépressives. Je vous conseille les Omega 3 de la gamme Diet Horizon qui propose des capsules naturelles de haute qualité.
  • La phytothérapie : Des infusions de mélisse, menthe, millepertuis peuvent vous aider à vous relaxer.
  • L’aromathérapie : Appliquez 1 goutte d’huile essentielle de rose de Damas sur la face interne des poignets et respirez profondément. Vous pouvez renouveler cette opération 3 fois par jour pendant 15 jours ( compatible avec l’allaitement). Pour plus de conseils sur le pouvoir des huiles essentielles, Aroma-essentiel vous propose un article très complet » Huiles essentielles et accouchement » avec une partie très intéressante sur le pouvoir des huiles essentielles après l’accouchement, notamment sur la dépression du post-partum.

Aroma Essentiel est un site web, une boutique en ligne d’aromathérapie, partenaire officiel de Pranarom. Avec plus de 15 ans d’expertise, Aroma Essentiel vous offre un savoir faire historique, des produits de qualité ainsi que de précieux conseils.

3- La méditation

Beaucoup de personnes disent que ce n’est pas pour eux. Et pourtant, il faut essayer car les bienfaits sont nombreux, notamment pour lutter contre l’anxiété et la dépression. Ne négligez pas les alternatives telles que l’acupuncture, la réflexologie, le reiki, qui peuvent vous aider à retrouver un bien-être dans votre quotidien.

jeune maman médite

4- Le suivi psychologique

La psychothérapie est une également une solution vers la guérison. En cas de dépression post-partum sévère, votre médecin jugera si il est utile de vous donner un traitement médicamenteux.

Ne culpabilisez jamais de votre état. Cela ne fait pas de vous une mauvaise maman, loin de là!

Cet article vous a plu? N’hésitez pas à le partager sur Pinterest!

4 réflexions au sujet de “La dépression post-partum : Quelles solutions naturelles ?”

Les commentaires sont fermés.