Les allergies chez l’enfant

Les eczémas, nez qui coulent régulièrement sont trop souvent mal diagnostiqués ou sous-estimés. Souvent les enfants commencent par faire de l’eczéma, puis quand l’eczéma disparait, des manifestations respiratoires apparaissent. Les allergies chez l’enfant sont très fréquentes et ne cessent d’augmenter ces dernières années.

Qu’est-ce qu’une allergie ?

Une allergie est une hypersensibilité de l’organisme à des substances habituellement inoffensives. Ces substances appelées allergènes peuvent se trouver partout dans notre vie quotidienne : l’alimentation, l’air, les cosmétiques et certains médicaments.

L’allergie est due à un dérèglement du système immunitaire qui ne tolère plus ces allergènes. Quand une personne est sensibilisée à un allergène, son organisme manifeste une réaction inappropriée.

Il faut déjà savoir qu’on ne nait pas allergique, mais atopique. Un enfant atopique fait généralement des réactions allergiques. Il y a 4 grandes catégories d’atopie qui diffèrent et évoluent selon l’âge, les saisons et la localisation :

  • L’eczéma atopique
  • L’asthme allergique
  • La rhinite allergique
  • L’urticaire

Comment se manifeste une allergie?

Le contact avec les allergènes provoque une réaction inflammatoire de l’organisme et les symptômes vont apparaitre rapidement en quelques minutes (rarement plus d’1h). On parle alors d’allergie immédiate.

Voici les symptômes d’une réaction allergique :

  • Eczéma ou urticaire allergique
  • Conjonctivite
  • Rhinite occasionnelle ou quotidienne
  • Crise d’asthme
  • Gonflement souvent localisé sur le visage mais aussi parfois la gorge, appelé œdème de Quincke
  • Choc anaphylactique qui peut être vital et nécessite un traitement d’urgence

Les allergies peuvent toucher tout le monde, atopique ou non. Un jour, on peut très bien faire brusquement une allergie à une piqure d’insectes, un savon…

Les allergies alimentaires

L’évolution des allergies

L’allergie est complexe et évolutive. Les allergies les plus fréquentes chez les enfants sont :

  • Le lait de vache
  • L’œuf
  • L’arachide (cacahuète)
  • Sésame
  • Poisson

En grandissant, les allergies évoluent. Certaines disparaissent, d’autres persistent et de nouvelles peuvent apparaitre (avocat, kiwi…)

Comment gérer les allergies alimentaires ?

Quand un enfant est allergique à un aliment, il faut en premier lieu faire une éviction complète de celui-ci. Mais ce n’est pas si simple !

Prenons comme exemple le gluten ou l’œuf qui sont des allergènes dangereux pour mon fils. Il ne suffit pas de supprimer l’œuf de son alimentation ou dans les gâteaux. Il faut lire toutes les étiquettes ! Les produits industriels du supermarché contiennent souvent des œufs ou du lait.

  • Saviez vous que dans du jambon de supermarché, vous êtes susceptibles d’y trouver du lait ou du gluten ?
  • Dans les sorbets, on imagine des fruits, de l’eau et du sucre ? Erreur, bon nombre de sorbets contiennent du blanc d’œufs !
  • On pense trouver du gluten principalement dans le pain, les pâtes, les pizzas et les gâteaux. FAUX! Il y en a aussi dans les bonbons, la charcuterie, les glaces, les sauces tomate, certains savons, y compris dans certaines préparations où on s’y attend le moins!

Le plus simple est de s’approvisionner dans des boutiques bio et de privilégier le fait maison avec des ingrédients simples.

Comment savoir si mon enfant a des allergies ?

Si votre bébé pleure beaucoup et ne veut pas manger, on peut soupçonner l’allergie au lait.

Si votre enfant souffre d’urticaire, d’eczéma, de troubles digestifs (diarrhées, douleurs, ..) et/ou de troubles respiratoires (yeux rouges, nez qui coule,…), il est bon de se poser la question.

Seul un allergologue pourra confirmer si il y a allergie ou non. On peut faire le test dès bébé. D’ailleurs, plus c’est pris en charge tôt, mieux c’est !

Dès bébé, un allergologue peut effectuer les tests d’allergie

Mon enfant a des allergies. Que faire ?

En cas d’allergie confirmée par un allergologue, cela va changer les habitudes de toute la famille, notamment en cas d’allergies alimentaires. Les allergies sont plus ou moins dangereuses pour l’enfant. Certaines provoquent de simples douleurs digestives, de l’eczéma… alors que d’autres peuvent être fatales pour l’enfant.

L’allergie au lait de vache est souvent peu grave et disparait généralement vers l’âge de 3 ans.

Voici quelques mesures à mettre en place :

  • Eliminez complètement l’allergène de l’alimentation de l’enfant. Attention également aux allergies croisées
  • Choisissez des fruits et les légumes frais de saison
  • Privilégiez le fait maison Les produits industriels sont des pièges à allergènes. Notez qu’un produit que vous achetez régulièrement sans allergènes peut changer de composition sans le spécifier! Décryptez toujours les étiquettes!
  • La Gemmothérapie est une aide intéressante pour les allergies, aussi bien pour les enfants que pour les adultes. Je vous invite à lire l’article « La gemmothérapie pour traiter les allergies » pour plus d’informations.

Elle permet de renforcer le terrain, de booster le système immunitaire et de diminuer les symptômes, notamment en cas d’allergies aux acariens, graminées et aux poils de chats.

Il existe une version sans alcool pour les enfants , nommé Aquagemm – GemmoAllergies, disponible ici. Le code BIO10 vous permet de bénéficier de 10% de remise sur tout le site.

  • Ayez toujours une trousse de secours avec de L’Epipen (une seringue d’urgence) en cas de choc anaphylactique.

En grandissant, certaines allergies disparaissent mais un enfant atopique a de grandes chances d’être un adulte allergique. Il est important de le sensibiliser tôt pour qu’il apprenne à vivre avec. Votre allergologue vous donnera une prescription pour la trousse d’urgence (pensez à laisser une seringue d’Epipen chez vous et une à l’infirmerie de l’école)

Mon bébé est atopique. Sera-t-il allergique au chat, au pollen,..?

Fort probablement ! S’il est atopique, il est fort possible qu’il ne supporte pas bien les poils de chat, les acariens ou le pollen.

A l’inverse, un enfant qui n’est pas atopique peut développer une allergie aux poils de chat et/ou aux acariens. Les chats sont la cause n°2 d’allergies chez les enfants.

Peut-on limiter les risques d’allergies pour notre enfant?

Si un des parents est allergique, il y a de fortes chances pour que votre bébé soit allergique. Cependant, il est possible de limiter les risques en prenant quelques précaution dès la grossesse ainsi que les premières années de bébé.

Que faire pendant la grossesse?

Si vous ou le papa êtes allergique, vous pouvez mettre en place quelques gestes simples qui permettront de diminuer le risque d’allergie du bébé :

  • Soyez très vigilante les 4 derniers mois de grossesse et limiter les aliments les plus allergisants (œufs, lait de vache, cacahuète, poisson, moutarde). Pour éviter tout risque de carence, faites vous suivre par un naturopathe spécialisé dans la grossesse.
  • Attention au choix de peinture et du mobilier de la chambre de bébé. Lavez la chambre mais évitez la peinture fraiche.

Que faire dès la naissance du bébé?

En continuant vos efforts, vous pouvez diminuer de façon conséquente le risque d’allergies :

  • Si vous allaitez, continuez à éviter de consommer les produits allergisants nommés ci-dessus
  • Allaitez minimum 6 mois si possible
  • Commencez la diversification au feu vert du médecin en intégrant un nouvel aliment par semaine. Vous avez le temps, rien ne sert de précipiter les choses!
  • Préférez les pots maisons pour éviter au maximum les conservateurs, additifs, colorants…
  • Evitez dans un premier temps les fruits exotiques, fruits à coques et sésame
  • Ne laissez pas votre bébé à proximité de la fumée de cigarette. La fumée agresse les voies respiratoires et les rendent poreuses, ce qui prédispose aux allergies. 1 seule cigarette est déjà nocive pour le poumon immature !

Conclusion :

Les allergies sont un véritable chamboulement au sein d’un foyer, principalement les allergies alimentaires.

En grandissant, l’enfant peut en avoir marre et se sentir exclu, différent de ses copains , ce qui peut l’amener à vouloir tenter de manger un produit allergène.

Je n’ai pas de recettes miracles pour ça. Mon fils a 8 ans et est poly-allergique depuis qu’il est bébé. A ce jour, il est toujours allergique au gluten, œufs, noisettes. Heureusement, il est très observant et indépendant concernant ses allergies. Parfois, il est triste de la situation. Difficile de sortir au restaurant, de fêter les anniversaires des copains,… Parlez, communiquez et n’hésitez pas à emmener à la crèche ou à l’école un livre sur les allergies. Les maitresses connaissent souvent mal et sont ravies d’être informées. Certaines en profitent pour expliquer les allergies aux copains de classe!

Je vous partage mon livre favori en cuisine pour les gouters, les anniversaires : « Mon cahier de recettes d’anniversaire pour petits poly-allergiques « Les recettes sont simples et délicieuses! Vous le trouverez facilement à la Fnac ou en commande chez votre libraire.

Bon courage à toutes les mamans qui font face aux allergies. Ce n’est pas toujours simple à gérer, n’hésitez pas à en parler, il existe aujourd’hui de nombreux groupes spécialisés sur Facebook. Si vous avez une question ou remarque, je suis également disponible par mail ou en messagerie Instagram.